PHILOSOPHIE DU LABORATOIRE

En tant que scientifiques, nous avons la chance d'étudier un phénomène naturel marquant qui touche la population entière : le vieillissement. Pourquoi vieillissons nous et comment la vieillesse se manifeste-t-elle sont quelques-unes des questions qui animent des centaines sinon des milliers de laboratoires à travers le monde. Notre laboratoire contribue à la recherche sur le sujet en examinant les impacts du vieillissement sur la cognition, d'une perspective à la fois fondamentale et appliquée. Le défi est de taille. En voici quelques raisons : 1) divers facteurs (social, culturel, économique, biologique, etc.) sont susceptibles d'influencer comment une personne vieillira; 2) les changements associés au vieillissement peuvent être parfois dramatiques (par exemple, chez les personnes souffrant de démence) ou mineurs.

Avoir la possibilité d'étudier les aînés représente une occasion vraiment unique non seulement pour l'équipe du laboratoire mais aussi pour nos participants. En effet, nos volontaires consacrent de leur temps à participer à nos études. Ils viennent au laboratoire avec le réel désir de contribuer à nos efforts scientifiques. Non seulement ils donnent le meilleur d'eux-mêmes, mais ils apprécient également partager leurs expériences avec nos étudiants gradués et notre personnel de recherche. D'ailleurs, ces entretiens sont une expérience d'apprentissage réciproque. Cela nous incite à découvrir la signification fondamentale de nos résultats. Étudier pourquoi et comment nous vieillissons est incontestablement un des sujets actuels importants en neuroscience et en sciences sociales.

C'est dans cet esprit que notre laboratoire encourage la collaboration, le travail scientifique rigoureux et de niveau supérieur, mais aussi le simple plaisir. La science nous invite constamment à prendre du recul et à garder un esprit critique.

RECHERCHES ACTUELLES(Cognition Appliquée, Processus fondamentaux)

Nos intérêts de recherche relèvent du vieillissement cognitif (appliqué et fondamental) et de la neuropsychologie du vieillissement. Les recherches actuelles portent sur les effets des changements, liés au vieillissement, sur divers processus cognitifs tels que l'apprentissage incidentel et intentionnel, la mémoire pour le contenu et le contexte, la mémoire de travail, la mémoire visuo-spatiale et l'attention divisée. Nos études se basent sur des modèles cognitifs et neuropsychologiques récents. En outre, nous examinons comment certains changements dans les processus cognitifs causés par le vieillissement peuvent expliquer les performances routières des personnes âgées. Nous tentons d'atteindre cet objectif en étudiant les conducteurs jeunes et âgés dans des environnements simulés.

Cognition Appliquée

Charge cognitive : une fenêtre pour l'étude de la triade conducteurs âgés, route et véhicule.

Comprendre les défis rencontrés par les conducteurs âgés demande un examen plus approfondi des trois principales composantes de la triade de conduite : 1) le conducteur, 2) la route, 3) le véhicule. Ces composantes, ainsi que leurs interactions, seront étudiées empiriquement. Puisque l'évaluation de la charge cognitive reflète bien la complexité de la conduite, en association avec les capacités cognitives du conducteur, cette étude nous permettra : 1) de déterminer les caractéristiques des conducteurs âgés ayant le plus de chance d'avoir un impact sur la charge cognitive; 2) de documenter les demandes cognitives associées aux situations routières normales et présentant un défi; 3) d'étudier l'impact des systèmes d'informations routiers sur le comportement des conducteurs âgés et sur la charge cognitive; 4) d'observer si les diverses évaluations de la charge cognitive ont une valeur prédictive supérieure des erreurs de conduite comparativement aux autres outils d'évaluation cognitive; 5) et d'examiner la pertinence de la charge cognitive pour l'étude des conducteurs avec des déficits cognitifs connus tels que les patients atteints de la maladie d'Alzheimer. Cette recherche multisite est financée par Ontario Neurotrauma Foundation et Candrive.

Améliorer la sécurité au volant des conducteurs cérébro-lésées : un examen de leurs réactions face à des situations routières présentant un défi.

Les chercheurs de l'université d'Ottawa ont récemment obtenu du financement de la part du Comité de recherche de l'université d'Ottawa afin de mener une étude portant sur les réactions des patients cérébro-lésés dans des situations routières présentant un certain défi. Les performances routières seront étudiées grâce à un simulateur de conduite automobile permettant aux chercheurs de contrôler le niveau de difficulté des scénarios routiers et de mesurer la performance, ce qui serait impossible à faire dans un contexte routier non simulé. Ces mesures de performance seront corrélées avec plusieurs évaluations neuropsychologiques. Cette étude pilote a le potentiel de mener à de nouvelles connaissances qui aideront à mieux comprendre l'impact d'une blessure cérébrale sur la conduite automobile et ainsi améliorer la sécurité au volant de ces personnes. Notre étude pilote représente également une occasion unique d'établir de nouvelles collaborations scientifiques entre les chercheurs et les professionnels de la santé intéressés par les problèmes de la conduite automobile. Cette étude se fait en collaboration avec l'Institut de recherche et de développement en réhabilitation..

Évaluation des conducteurs âgés dans des scénarios comportant un risque élevé d'accident.

Les performances routières des adultes jeunes et âgés face à des événements surprenants (par exemple, un enfant qui traverse la rue en courant) ont été évaluées par l'entremise d'un simulateur de conduite STISIM. De plus, une tâche d'attention divisée, durant laquelle le conducteur devait signaler les changements d'orientation des triangles dans les rétroviseurs, a été ajoutée à l'étude. Les résultats préliminaires suggèrent que les personnes âgées sont impliquées dans un plus grand nombre d'accidents que les jeunes adultes et qu'ils réagissent plus lentement dans une tâche d'attention divisée. Leur charge cognitive subjective était aussi significativement plus élevée comme l'a démontré le NASA TLX. Cette recherche a été financée par l'université d'Ottawa.. Notre laboratoire est affili&e avec CanDrive

Processus fondamentaux

Nos recherches fondamentales ont pour thème central l'influence de la vieillesse sur les différents mécanismes mentaux impliqués dans le traitement de l'information visuo-spatiale. Il a été maintes fois démontré que le vieillissement détériorait le traitement de l'information visuo-spatiale. En utilisant diverses tâches et méthodes, nous espérons déterminer les processus cognitifs qui sont responsables des déficits visuo-spatiaux reliés au vieillissement, mais également identifier les marqueurs cérébraux de ces déficits. Nos recherches comportent un certain nombre d'approches empiriques : 1) la dissociation entre le déficit de traitement de l'espace égocentrique et allocentrique dans des environnements de petite envergure, observée autant dans des tâches informatisées que dans des tâches d'imagerie mentale et physique; 2) l'analyse neuropsychologique et cognitive des apprentissages incidentiels et intentionnels des positions spatiales; 3) l'interaction entre les processus de la mémoire spatiale de travail et les processus de la mémoire à long terme; 4) l'analyse de la mémoire spatiale dans le cadre de la mémoire contextuelle et les processus d'appariement (association mnésique). Ces dernières études sont supportées par le Conseil de Recherche en Sciences Naturelles et en Génie du Canada.

Si vous désirez en savoir davantage sur nos travaux, veuillez consulter la section publications de notre site Internet.