Page d'accueil | Accueil | Répertoire - Moyen Âge | Réalisations | Perspectives | Contribution des étudiants | Carte du site

Les écrits féminins non-fictionnels du Moyen Âge au XVIIIe siècle
Un inventaire raisonné

ACCUEIL

Présentation du projet de recherche | Présentation de l'équipe

Présentation du projet de recherche

Nous sommes heureux de proposer à toutes celles et à tous ceux qui s'intéressent à la littérature féminine un projet de recherche en cours destiné à établir un inventaire raisonné des écrits féminins non-fictionnels sous l'Ancien Régime en France. Ce projet est piloté par des professeurs des universités d'Ottawa et de Concordia qui se sont associés pour répertorier tout ce qui a été écrit par des femmes, du Moyen Âge jusqu'en 1800, dans les genres autres que canoniques auxquels sont souvent cantonnées les écrivaines, renforçant le topos femme/roman/poésie. Les autres genres comme la correspondance, les autobiographies, les mémoires, les journaux personnels, mais aussi les écrits religieux, pédagogiques, historiques, moraux, philosophiques et autres, dans lesquels les femmes ont oeuvré, ne font pas souvent l'objet de recensions distinctes et les auteures ont été fort oubliées dans les grandes bibliographies littéraires. L'intention de remettre en lumière la place qu'elles ont occupée dans ces genres généralement considérés comme non-fictionnels a été à la source du projet d'inventaire.

C'est à Marie-Laure Girou Swiderski qu'est venue l'idée de constituer un premier répertoire, destiné à présenter les ressources disponibles dans les bibliothèques de la ville d'Ottawa afin d'ouvrir de nouvelles pistes de recherche et de thèse pour les étudiantes et les étudiants. II convenait, à partir d'une liste exhaustive des femmes écrivains de la Renaissance à la Révolution, de vérifier la disponibilité locale de leurs textes. Pierre-Louis Vaillancourt s'est joint à cette entreprise pour le XVIe siècle. Grâce à une subvention de la Faculté des arts et au travail exemplaire d'assistantes de recherche, un premier inventaire, intitulé La Production littéraire féminine d'Ancien Régime, a été publié en 1996. Il est présenté au complet dans ce site dans l'entrée RÉPERTOIRE. Il présente un relevé systématique, et assez riche déjà car la majorité des femmes écrivains des trois siècles considérés s'y trouve citée, avec la localisation des textes disponibles à Ottawa.

Pour enrichir le corpus, on a fait appel à des collègues de Montréal. En se joignant à l'équipe, la médiéviste Claire Le Brun-Gouanvic rendait possible l'élargissement de l'assiette temporelle au Moyen Âge, époque pendant laquelle les rapports fictionnel/non fictionnel, prose/vers, français/latin se posaient en termes différents. Elle nous livre ses réflexions là-dessus dans la rubrique PERSPECTIVES. Marie-France Wagner allait par sa présence assurer une meilleure représentation du XVIIe siècle et apporter son expérience acquise dans la direction et la gestion d'une importante subvention de recherche. La nouvelle équipe s'est donné comme mandat de préparer une nouvelle publication, dans laquelle les ressources inventoriées seraient celles des principales bibliothèques québécoises, ontariennes et françaises, et où paraîtraient les noms de toutes les femmes écrivains ainsi que les titres de leurs oeuvres qui ne sont disponibles qu'en Europe. Pour les principaux ouvrages, une description technique du contenu serait ajoutée. Une demande de subvention a été faite au Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, qui l'a agréée en 1999, permettant de donner un second essor à ce projet, notamment par l'embauche de nouveaux assistants de recherche.


Présentation de l'équipe

L'équipe est composée de quatre chercheurs dont chacun est spécialiste d'un siècle de la littérature française. Ils ont déjà réalisé ensemble des projets communs, de publication notamment.

Marie-Laure Girou Swiderski est professeure agrégée au Département des lettres françaises de l'Université d'Ottawa, dont elle a été directrice intérimaire en 1998-1999. Dix-huitiémiste de formation, elle travaille sur la condition et la production des femmes de lettres. Elle a aussi étudié la situation et la législation de la librairie à cette époque. Spécialiste de Robert Challe, elle a organisé à l'automne 1998 un important colloque international sur cet auteur, dont les actes paraîtront bientôt. Elle a coédité un volume sur les épistolières au XVIIIe siècle intitulé Des femmes en toute lettres (épistolières du XVIIIe siècle), à paraître à l'automne 1999 aux Studies on Voltaire and the 18th Century. Elle est l'auteur, avec P. L. Vaillancourt, d'un répertoire bibliographique sur les femmes écrivains de l'Ancien Régime intitulé La production littéraire féminine d'Ancien Régime (Ed. LEGAS). Elle a fait partie du comité scientifique du colloque Réflexion et réflexivité dans les textes des femmes écrivains qui s'est tenu en 1997. Elle a publié de nombreux articles, notamment sur madame Belot dont elle est une spécialiste reconnue, sur madame de Villeneuve, Mme Roland, et sur la présidente Thiroux d'Arconville.

Marie-Laure Girou Swiderski
Département des lettres françaises (Université d'Ottawa)
Tél. (613) 562-5800 (1106); Télec. (613) 562-5981
Courriel : margirou@uottawa.ca

Claire Le Brun-Gouanvic est professeure agrégée au Département d'études françaises de l'Université Concordia, où elle enseigne la langue et la littérature française. Elle est titulaire du cours «La littérature au féminin: perspective historique». Médiéviste de formation, elle a pour domaines de recherches principaux l'hagiographie et la littérature didactique des XIVe et XVe siècles, en latin et en français. Elle a publié une édition critique de la plus ancienne biographie de Thomas d'Aquin, l'Ystoria sancti Thome de Aquino [1323] de Guillaume de Tocco en 1996, au Pontifical Institute of Medieval Studies de Toronto et prépare une traduction française de ce texte pour les Éditions du Cerf (Paris). Elle a publié plusieurs études sur Christine de Pizan, dans des revues et dans des ouvrages collectifs, et travaille actuellement à une anthologie de textes didactiques de cette auteure, transposés en français moderne.

Claire Le Brun-Gouanvic
Courriel : lebrunc@vax2.concordia.ca

Pierre-Louis Vaillancourt est professeur titulaire au Département des lettres françaises de l'Université d'Ottawa. Il est spécialiste de la Renaissance, domaine dans lequel il a publié de nombreux articles, mais il s'est également intéressé au roman québécois contemporain, notamment à Réjean Ducharme sur lequel il a écrit une monographie à paraître. Ancien directeur de la revue Incidences, il a aussi publié quatre ouvrages collectifs et de nombreux articles, en particulier sur la littérature politique du XVIe siècle, dans la perspective de l'histoire des mentalités et des concepts de morale sociale, mais aussi sur le rappport des femmes avec le pouvoir. Il travaille actuellement sur la notion de noblesse dans les écrits polémiques de cette période.

Marie-France Wagner est professeure agrégée au Département d'études françaises de l'Université Concordia, où elle enseigne la littérature. Dix-septiémiste de formation, elle est spécialiste du théâtre à cette époque. Elle a édité un ouvrage collectif avec Pierre-Louis Vaillancourt intitulé De la grâce et des vertus. Deux ouvrages sur Les Arts du spectacle, préparés avec la collaboration de Claire Le Brun-Gouanvic, paraîtront bientôt chez Honoré Champion. Elle a aussi publié l'édition critique de La Conquête de la Toison d'or de Pierre Corneille et de nombreux articles sur le théâtre, la fable mytholoqique, l'emblématique et le rituel politique. Elle dirige un projet de recherche sur les entrées solennelles dans les villes, subventionné par le CRSH. Une anthologie sur les entrées royales préparée par des assistantes de recherche, un colloque international en octobre 2000 et dont les actes seront publiés ainsi qu'une monographie seront les réalisations reliées à cette recherche.

Marie-France Wagner
Courriel : mfjgwag@vax2.concordia.ca